nl fr

concernant le delphinarium

Le delphinarium du Boudewijn Seapark : bien plus qu’un simple spectacle

Les principales priorités du delphinarium, tant pour l’organisation que pour le personnel, sont le bien-être, le respect et l’amour de nos animaux. C’est pourquoi nous condamnons le massacre des dauphins à Taiji ou les mauvais traitements donnés aux animaux où que ce soit dans le monde. Nous respectons le fait que certaines cultures chassent des animaux pour se nourrir. Il est toutefois inacceptable de tuer des animaux d’une manière cruelle ou inutilement brutale, et ce sans tenir compte des effets de ces massacres sur la survie de l’espèce animale.

Boudewijn Seapark soutient uniquement des jardins zoologiques qui mettent le bien-être des animaux au centre de leurs préoccupations. Les zoos modernes doivent être un exemple et montrer comment nous devons traiter les animaux et comment nous pouvons contribuer à la préservation des espèces. Nous sommes dès lors heureux de vous expliquer le fonctionnement de notre delphinarium, ainsi que la vérité qui se cache derrière certains mythes.

Téléchargez ICI le pdf avec le fonctionnement de notre delphinarium.

 

D’UN POINT DE VUE LEGAL

EAAM
Le delphinarium est membre de l’EAAM (European Association of Aquatic Mammals). Il s’agit d’une organisation qui partage ses connaissances avec les delphinariums, les entraîneurs, les vétérinaires, les chercheurs et les étudiants. Elle impose des directives très strictes à ses membres dans le cadre de l’élevage de mammifères marins. Les membres doivent répondre à ces conditions et font l’objet de contrôles réguliers. L’EAAM est la seule organisation européenne qui défend les intérêts des mammifères marins, et elle est même plus sévère sur certains points que la législation belge.

En novembre 2011, le delphinarium du Boudewijn Seapark a été soumis à un contrôle strict de la part de l’EAAM. Le delphinarium de Bruges a obtenu de bons résultats à ce contrôle important. Boudewijn Seapark doit son score élevé principalement aux aspects suivants :

  • la cellule éducative du Boudewijn Seapark créée en 2011.
    Différents programmes éducatifs ont été développés afin d’encore mieux informer le public, notamment à propos de la biodiversité et de la préservation des mammifères marins. Ces programmes suivent en grande partie le cursus scolaire officiel, ce qui aide les écoles à intégrer facilement toutes les informations dans les cours.
  • l’excellente condition physique des dauphins, des otaries et des phoques dans le parc.
  • les soins professionnels de qualité apportés aux animaux.
  • la bonne communication entre les soigneurs et les vétérinaires.
  • la bonne qualité de l’eau et l’environnement dans lequel séjournent les mammifères marins.
  • la participation active dans des programmes de reproduction internationaux.

 

La législation belge
Le delphinarium de Boudewijn Seapark respecte aussi la législation belge relative aux jardins zoologiques :

  • le bassin du delphinarium est suffisamment grand
  • les visiteurs sont informés au sujet des animaux dans le parc
  • des ensembles éducatifs sont proposés aux écoles, sur mesure pour les enfants.
  • il collabore activement à des programmes d’élevage et d’échange internationaux coordonnés, en vue de préserver ainsi l’espèce animale.


BON A SAVOIR

  • Le delphinarium du Boudewijn Seapark compte près de 3 millions de litres d’eau salée. Le bassin avant fait environ 37 mètres de long, 13 mètres de large et presque 6 mètres de profondeur. Le total de tout les bassins est 695 m2. L’eau est contrôlée 24 h/24, 7 jours sur 7.
  • Le delphinarium de Boudewijn Seapark possède un bassin spécial pour les femelles en gestation. Les mamans peuvent y mettre leurs petits au monde en toute tranquillité. Cet environnement est également sécurisant pour les petits après la naissance.
  • Le delphinarium dispose aussi d’un bassin de quarantaine. Les dauphins éventuellement malades peuvent ainsi être isolés du groupe pour se rétablir.
  • Selon la législation belge, le delphinarium doit avoir suffisamment de place pour héberger 9 dauphins. Pour le moment, 6 dauphins et 2 nouveaux-nés y séjournent.


SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE

Le delphinarium collabore régulièrement à des projets de recherche nationaux et internationaux.

  • En 2006, il a participé à un grand projet européen destiné à développer une méthode afin de réduire la prise accessoire de dauphins dans la pêche au chalut.
  • En 2005 et 2006, l’université d’Utrecht a mené une étude comportementale avec nos dauphins souffleurs.
  • En 2008, le delphinarium du Boudewijn Seapark a pris part à une étude scientifique. Cliquez ici pour plus d’infos.En 2008, le département de médecine vétérinaire de l’université d’Utrecht a mis au point une méthode afin de faire un meilleur suivi des yeux des otaries sur le plan médical. Une méthode de traitement a été établie pour les problèmes oculaires.
  • Une étude de plusieurs années a permis de développer au delphinarium une méthode pour mesurer les bébés dauphins alors qu’ils se trouvent encore dans le ventre de leur mère. Il est dès lors possible de fair une prévision concernant la date de naissance. Cette méthode de mesure est entretemps devenue une échelle de mesure internationale auprès d’autres delphinariums.

CENTRE DE FORMATION
Le delphinarium sert également de centre de formation. Chaque année, le personnel compétent forme plusieurs étudiants. Des étudiants issus de la filière soins pour animaux, ainsi que des étudiants en médecine vétérinaire et en biologie en provenance de Belgique et des Pays-Bas, suivent un stage de quelques mois au delphinarium. Ils accompagnent les entraîneurs dans les soins quotidiens qu’ils apportent aux mammifères marins.

SUR LE PLAN SOCIAL

  • Le delphinarium collabore avec le centre de revalidation pour enfants de l’UZ Gent. Les enfants poursuivent leur thérapie dans le delphinarium accompagnés de thérapeutes.
  • Le delphinarium collabore depuis des années avec la fondation Make-A-Wish®, Dreams4Kids, KinderDroomwens, LigueBraille,… afin de réaliser le rêve d’enfants malades ou moins valides.